Leeds City College incite les enseignants et les élèves à communiquer sur ce qu'ils ont appris via Jamboard

Indépendance et collaboration favorisées

Steven Hope, responsable de l'apprentissage autonome au Leeds City College, constate une évolution des approches en matière d'enseignement dans son établissement. "Pour compléter l'enseignement traditionnel en classe, nous avons établi des zones d'apprentissage autonome où les élèves peuvent travailler seuls", explique-t-il. "Depuis le milieu de l'année 2019, nous avons 16 zones d'apprentissage autonome et nous en installerons d'autres à différents endroits du campus."

Les élèves du Leeds City College avaient déjà l'habitude de travailler avec G Suite et des Chromebooks de façon autonome ou en groupe pour des projets. Cependant, Steven Hope souhaitait encourager encore davantage l'apprentissage autonome et la collaboration dans ces zones, ainsi que dans les salles de classe.

"Sur le long terme, l'intérêt de cette approche s'est confirmé," indique Steven Hope. "Nous avons à cœur de soutenir les enseignants qui motivent les élèves à prendre en main leur propre apprentissage."

Dans cette optique, Steven Hope était à la recherche d'outils susceptibles de favoriser une collaboration conviviale entre élèves et enseignants. "Il y a un grand débat à mener sur l'évolution des compétences nécessaires à l'apprentissage dans le contexte des outils numériques" souligne-t-il. "Nous avons les quatre C que sont la créativité, la critique constructive, la communication et la collaboration, qui sont des qualités indispensables aux élèves aujourd'hui, et je considère la gestion des contenus comme le cinquième élément de cette équation. Il nous appartient de fournir aux élèves les outils permettant cette gestion."

"Avec des outils favorisant la créativité et la gestion des contenus comme les Jamboards, tous les élèves ont la possibilité de trouver des réponses et de les présenter à la manière d'un enseignant. Ainsi, chacun peut s'exprimer, quel que soit son niveau."

Steven Hope, Responsable de l'apprentissage autonome, Leeds City College

Jamboard au service des zones d'apprentissage autonome

Lorsque Steven Hope a entendu parler du Jamboard, le tableau blanc numérique interactif, au cours d'un événement Google Next, il s'est dit que cet outil pourrait améliorer la collaboration et la gestion des contenus par les élèves et les enseignants. "Le Jamboard est si intuitif qu'il m'a suffi d'un après-midi pour comprendre comment l'utiliser", confie Hope. "J'ai pensé que si j'avais appris si facilement à m'en servir, il en serait de même pour le reste du personnel."

Au cours d'une période d'essai d'une semaine, il a demandé au plus grand nombre de personnes possible d'essayer le Jamboard. "Nous voulions voir comment nous pourrions utiliser cet outil pour l'apprentissage", raconte-t-il. L'établissement a décidé d'installer huit Jamboards dans des zones d'apprentissage autonome et de mettre en place divers programmes de mathématiques, sport, coaching et enseignement spécialisé.

Les Jamboards se connectent à G Suite et au Web, ce qui permet aux enseignants et aux élèves d'ajouter des images, des notes et des documents aux Jams qu'ils créent. Par exemple, un professeur de sport peut créer des programmes d'entraînement sur un Jamboard, puis y ajouter des images montrant des exercices spécifiques pour le football.

"Les enseignants ont la possibilité de faire des recherches sur le Web et d'ajouter des contenus en temps réel", explique Hope. "Quant aux élèves, ils collaborent en temps réel au sein d'un Jam comme dans un document Google, et gèrent des contenus issus du Web ou de Google Drive. C'est un nouveau mode de présentation des connaissances." Une fois le Jam enregistré par l'enseignant, il suffit à ses élèves de se connecter à G Suite pour y accéder.

De nombreux avantages en termes d'apprentissage

Inviter à l'apprentissage autonome

Lorsque nous avons installé les Jamboards dans les zones d'apprentissage autonome de l'établissement, les élèves ont tout de suite voulu en savoir plus sur ces nouveaux appareils.

"Nous avons des assistants et des coachs pédagogiques qui aident les élèves à utiliser cette technologie", indique Steven Hope. "Cependant, les élèves n'ont pas particulièrement besoin d'aide pour être créatifs avec les Jamboards."

Les jams montrent le processus de résolution des problèmes et de gestion des contenus. Les élèves parviennent ainsi à apprendre les cours de façon plus approfondie. "En mathématiques et dans d'autres matières, l'apprentissage ne se résume pas au résultat final", explique Steven Hope. "L'essentiel est de montrer comment y parvenir."

Lorsque les élèves créent un jam ou accèdent à un jam créé par leur professeur, ils peuvent travailler et collaborer dans celui-ci à partir d'un ordinateur connecté à Internet, d'un Chromebook ou d'un smartphone ayant accès à G Suite. Cet accès peut s'avérer utile pour les élèves qui manquent les cours pour remplir d'autres obligations : nombre d'entre eux s'occupent de membres de leur famille ou travaillent en parallèle de leurs études. "Ainsi, ils peuvent étudier à la maison, dans le bus ou au café. Cela peut faire toute la différence aux examens."

Favoriser la créativité et la collaboration

Les enseignants de l'établissement ont accueilli les Jamboards avec beaucoup d'enthousiasme, surtout qu'ils n'ont pas besoin de formation spécifique pour créer des jams. "Les enseignants ont l'envie d'apprendre de nouvelles façons d'enseigner, mais ils ont trop peu de temps à y consacrer", déclare-t-il. "Les Jamboards apportent de la créativité, car leur utilisation est intuitive. J'explique aux enseignants qu'avec un Jamboard, ils peuvent imaginer l'inimaginable et sortir de leur zone de confort."

Les enseignants recherchent des vidéos YouTube d'autres professeurs qui créent des cours engageants avec des Jamboards. "Nous avons constaté un effet 'pie', comme je me plais à l'appeler, où chacun essaye de s'accaparer les idées de l'autre", dit-il. "C'est très plaisant à voir."

Les Jamboards incitent également les élèves à montrer les contenus qu'ils ont trouvés. Dans le cadre d'un cours sur la santé et l'aide sociale, une élève avait rassemblé dans un jam des images trouvées en ligne, qu'elle avait agrémentées d'icônes et de symboles tels que des étoiles et des croix, pour attirer l'attention sur ses découvertes. "C'était ingénieux et cela donnait vraiment vie à son projet," précise Steven Hope.

Insister sur le processus de résolution des problèmes

"Ce que j'aime avant tout sur les Jamboards associés à G Suite, c'est que les outils s'effacent pour laisser place aux approches pédagogiques et aux travaux des élèves", explique Steven Hope. On le remarque en particulier lorsqu'un enseignant collabore avec ses élèves à la résolution d'un problème : la technologie améliore le cours plutôt que de l'entraver.

Durant un cours de mathématiques, l'enseignant a écrit une réponse, et non une question, sur le Jamboard et demandé à ses élèves d'imaginer le problème amenant à ce résultat. Les étudiants ont apporté leur contribution au jam à l'aide de leur Chromebooks, et l'enseignant a montré quelques-unes des réponses sur le Jamboard et demandé aux élèves comment ils avaient résolu le problème.

"Chaque élève a pris un chemin différent", indique-t-il. "Et l'enseignant pouvait intervenir pour aider ceux qui ne parvenaient pas à trouver la solution. C'était un exercice simple, mais tellement utile pour les élèves."

Steven Hope voit les Jamboards comme un outil permettant aux élèves de partager non seulement ce qu'ils apprennent, mais aussi la façon dont ils apprennent. "Avec des outils favorisant la créativité et la gestion des contenus comme les Jamboards, tous les élèves ont la possibilité de trouver des réponses et de les présenter à la manière d'un enseignant", souligne-t-il. "Ainsi, chacun peut s'exprimer, quel que soit son niveau."

Ce qu'ils voulaient faire

  • Gestion des contenus facilitée pour les enseignants et les élèves
  • Possibilité pour les élèves d'apprendre par eux-mêmes
  • Mise à disposition d'outils favorisant la créativité pour les enseignants et les élèves

Ce qu'ils ont fait

  • Ajout de Jamboards dans les classes et les zones d'apprentissage autonome
  • Jams enregistrés pour que les élèves puissent accéder à ceux-ci partout et à tout moment depuis leurs appareils mobiles

Ce qu'ils ont accompli

  • Accompagnement des élèves dans le processus de résolution des problèmes
  • Ajout de contenus Google Drive et Web aux présentations
  • Élèves plus enclins à partager leurs projets avec leurs camarades

Merci de vous être inscrit !

Parlez-nous de vos centres d'intérêt.